Mycotoxines : Déoxynivalénol

LIBIOS vous propose différents outils et consommables de haute qualité pour le dosage du DON utilisés par les laboratoires d’analyses, les industriels et la recherche.

Le déoxynivalénol (DON) ou vomitoxine est une mycotoxine de la famille des trichothécènes de la classe B.
Les DON sont produits par différents contaminants fongiques du genre Fusarium (Fusarium graminearum, Fusarium culmorum, Fusarium roseum, ... ) qui contaminent les grains de blé, d'orge, d'avoine ou de maïs et même de riz lors de la floraison. Des niveaux élevés de contamination en DON ont été rapportés pendant les années pluvieuses. Cette toxine se développe surtout aux champs. 

Le DON est visiblement la mycotoxine de Fusarium la plus répandue. Elle contamine différentes céréales, en particulier le maïs, le blé et leurs dérivés (produits de boulangerie) dans les pays développés comme les pays en développement. Les syndromes émétiques et le refus de nourriture provoqués chez le bétail par la présence de DON dans les aliments ont conduit à donner à cette mycotoxine le nom de toxine émétique.

L’ingestion de DON a pu provoquer des accès aigus de mycotoxicoses chez l’homme en Inde, en Chine et dans les campagnes japonaises. L’épisode qui a eu lieu en Chine en 1984-1985 était déclenché par du maïs et du blé moisi ; les symptômes se présentaient sous la forme de nausées, vomissements, douleurs abdominales, diarrhées, vertiges et céphalées. Les effets du DON sur la santé humaine sont : hématotoxicité, immunomodulation, toxicité cutanée.

En Europe, les taux maximaux pour le DON et certains autres contaminants dans les denrées alimentaires sont fixés dans le règlement (CE) 1881/2006 et ses amendements ultérieurs.


14 ans

De savoir-faire
et d’expertise

Écoute & réactivité

Accompagnement
personnalisé

Présence

En France et
à l’export

Fiabilité

Contrôle qualité
dans nos locaux